«To blog or not to blog?», voilà la question

Une des premières constatations que j’ai faites quant à mon anxiété est que je m’inquiétais énormément de l’opinion des autres à mon égard, à un point nocif pour mon bien-être. Quelques années plus tard, force est de constater que je n’ai pas progressé beaucoup sur ce front. Je m’en fais beaucoup pour ce que les gens pensent de mon blogue, j’accorde énormément d’attention aux opinions des autres, je recherche constamment une validation, surtout lorsque je détecte ou anticipe une réaction négative (que cette réaction soit réelle ou qu’elle soit le fruit de mon imagination). C’est paradoxal, car je veux arrêter de m’en faire pour l’opinion des autres – positive ou négative – mais en même temps j’ai besoin d’encouragement pour progresser dans mes apprentissages. Continuer la lecture de « «To blog or not to blog?», voilà la question »

Leçon sur l’amour-propre

La Pocatière, le 22 avril 2015

Depuis que je l’ai rencontrée et que nous formons un couple, j’ai trop souvent pilé sur mon amour-propre, j’ai trop souvent manqué de respect envers mes propres opinions, au nom de l’amour. J’avais peur de la confrontation, je craignais qu’elle ait une mauvaise opinion de moi si j’étais en désaccord ou si je pensais différemment sur tel ou tel sujet. Au cours des années j’ai mis de plus en plus d’eau dans mon vin, j’ai modéré mes opinions, j’ai évité les sujets de discorde et mis de côté mes propres croyances afin de me conformer. J’ai caché de plus en plus mon véritable « moi », afin de cadrer dans le « consensus du couple » tout en me rassurant qu’elle n’avait pas une mauvaise opinion de moi. Continuer la lecture de « Leçon sur l’amour-propre »

Lâcher prise, pas évident

La Pocatière, le 17 avril 2015

J’ai beau essayer, lire des textes sur Internet sur le lâcher prise lors d’une séparation, lire un livre sur le lâcher prise que j’ai retrouvé dans ma bibliothèque, faire de la relaxation, mais ça ne veut pas arrêter. ÇA FAIT MAL!!! J’ai mal dans mon cœur, j’ai cette boule d’anxiété, je la ressens physiquement dans ma poitrine. J’essaie de ne pas y penser, de me tenir occupé, mais ça revient tout le temps. J’ai réussi à accomplir quelques petites choses dans la maison, mais à la moindre embûche, je me décourage et je veux laisser tout tomber. Continuer la lecture de « Lâcher prise, pas évident »

Les catalyseurs

La Pocatière, le 9 avril 2015

Il y a des choses, des événements et des gens dans la vie de chacun qui sont des catalyseurs. Ce sont des déclencheurs qui provoquent, alors que tout semble stable, une réaction en chaîne. Tel un atome de plutonium qui parvient à séparer un atome d’uranium, libérant ainsi une énergie telle qu’on ne saurait concevoir. Ces catalyseurs existent partout autour de nous, mais leur effet ne se fait pas sentir à moins que certaines conditions spécifiques soient réunies. Lorsqu’un de ces catalyseurs provoque une réaction, qu’elle soit positive ou négative, on fixe notre regard sur ce catalyseur, et on a tendance à l’admirer si la réaction est positive, ou à le blâmer si une catastrophe se produit. Continuer la lecture de « Les catalyseurs »

À la mi-temps du mitan de la vie

J’arriverai bientôt au milieu de la fameuse quarantaine. La mi-temps du mitan de la vie. Plusieurs personnes, lorsqu’elles passent à travers cette époque de leur vie, vivent cette fameuse « crise de la quarantaine ». Certaines décident de s’acheter une voiture sport, une moto ou encore un bateau. D’autres font des choix radicaux ou vivent des transformations fondamentales. D’autres encore passent à travers cette période heureuses et poursuivent leur vie. Un scénario n’est pas pire, ni mieux qu’un autre. Les choix faits appartiennent à chaque personne; je ne juge pas les choix des autres car je n’ai pas marché dans leurs souliers. Continuer la lecture de « À la mi-temps du mitan de la vie »